Ordres pour les Nuls

Posted in Belgique | Tagged , , , , , | Commentaires fermés sur Ordres pour les Nuls

Plongée dans l’univers mystérieux des ordres secrets de l’ULB (Paris-Match 13.12.17)

Plongée dans l’univers mystérieux
des Ordres Secrets de l’ULB

 

https://parismatch.be/actualites/societe/98620/plongee-dans-lunivers-mysterieux-des-ordres-secrets-de-lulb

 

Posted in Belgique | Leave a comment

Le Manneken-Pis des policiers est un Bitard

PoitiersBITARDS 1

« Qu’on se le dise, et ce n’est pas une mince information, le Manneken-Pis (traduire par « le gamin qui pisse en néerlandais »), offert en 1940 par la police Belge au commissariat de police de Poitiers, vient de renouer avec une vieille tradition à l’occasion de la 69eme semaine estudiantine de L’Ordre du Vénéré Bitard (L.S.T.!) Une délégation conduite par le Grand Maistre a été reçue par le commandant Merle. Le Manneken-Pis a été très officiellement revêtu d’une cape et d’une faluche. Et cette visite diplomatique s’est achevée comme il se devait : autour d’un partage de broyé poitevin et de jus d’orange. Un breuvage avec lequel l’un des membres de L’Ordre du Vénéré Bitard (L.S.T.!) a failli avoir un malaise. La tradition, ça a du bon mais pas trop. Heureusement, il y avait un troquet juste en face ! »

X.B.
Posted in Bruxelles | Tagged , , , | Leave a comment

Helvetia dans Google

Merci Google 😉

Helvetia dans Google

Posted in Belgique | Leave a comment

150 ans de rite initiatique estudiantin à Liège – M. Péters

150 ans de rite initiatique estudiantin à Liège

 

 

https://www.facebook.com/notes/michel-p%C3%A9ters/150-ans-de-rite-initiatique-estudiantin-%C3%A0-li%C3%A8ge/10151636673652041

 

 

Comme chaque année, les premières semaines de la rentrée universitaire sont l’occasion de critiques des organisations folkloriques estudiantines.  L’accident de Fanny, étudiante en Faculté de Médecine Vétérinaire à l’ULg a ouvert la salve des affirmations diffamatoires annuelles.  Entre qualificatifs douteux (Nazillons !) et négation de l’existence de certaines dérives, il semble opportun de remémorer quelques notions… en actualisant un article que d’aucuns auront déjà pu lire.

 

 

Peut-on dater avec précision les pratiques baptismales liégeoises ? Cela n’est pas aisé. La casquette estudiantine apparaît vers 1860 et sa popularisation est plus tardive encore. On ne peut affirmer que le baptême soit contemporain de cette naissance car on ne possède aucun document précis. Gustave Rahlenbeck, dans ses « Histoires Estudiantines » écrites durant l’année académique 1885-1886, tout en précisant que cette tradition ancienne n’est plus pratiquée que par quelques rares incorruptibles, décrit la cérémonie du baptême des casquettes. C’est donc depuis environ 150 années que la tradition baptismale se forge à Liège.

 

 

Le folklore est un fait social. Il y a, en effet, folklore, dès qu’un groupe social — peu importe sa taille — ne partage pas toute la culture dominante (qu’il veuille ou ne puisse le faire) et secrète ou continue une autre culture dont la fonction est de traduire l’identité du groupe.

 

 

En ce sens, le folklore estudiantin est remarquable : les étudiants constituent un groupe social qui, bien que participant à la culture dominante, a ressenti le besoin de se créer une culture propre, avec des croyances, des rituels, des narrations, de la musique, des costumes particuliers, etc., et dont la fonction est de lui assurer une identité, ainsi que de lui permettre tout un jeu de différenciations à l’échelle locale. Ces différences soigneusement entretenues dans le secret des comités ne sont certainement pas indépendantes de la curiosité nocive dont est victime la tradition baptismale…

 

 

Tout groupe social vivant dans un univers clos cherche à rendre la vie communautaire plus supportable en s’en affranchissant occasionnellement et symboliquement. La guindaille est cette « soupape de sécurité » dans le monde estudiantin. Elle est une moquerie collective qui bloque momentanément le fonctionnement du système pédagogique et de l’ordre social. Elle réussit un instant à désacraliser l’ordre établi symbolisé par le recteur, le professeur, le bourgeois ou l’autorité en les ramenant au niveau de l’humanité.

 

 

Paradoxalement, le rituel ludique de la guindaille est une manière d’intégration et de réaffirmation de l’ordre social car il est momentané.  Une fois terminé, tout rentre dans l’ordre. Le folklore étudiant tient dès lors plus de l’intégration que de la subversion puisque quand la fête est finie tout recommence « comme avant » ; on engrange pour plus tard des souvenirs épiques qui seront ressassés, racontés, améliorés, prêts à ressortir lors d’une soirée d’anciens ou d’un souper d’amis.

Dans les rituels estudiantins, le baptême universitaire est difficilement explicable par les seules nécessités de l’existence matérielle ou celles de l’adaptation de l’homme à son milieu.

 

Le néophyte universitaire débute son existence folklorique par une cérémonie qui s’est fortement enrichie au fil des décennies. Le nom de la célébration couvre toute une série d’activités qui s’étendent sur une période de plusieurs semaines. Pendant ce temps, le bleu est accueilli, parrainé, initié aux chansons, mais aussi à la boisson et au respect des anciens. Toutes ces épreuves ont pour but sa formation folklorique et sa progressive intégration dans le groupe et, au-delà de celui-ci, dans la collectivité universitaire.

 

Toutes les définitions concourent à affirmer que l’initiation est toujours un processus destiné à réaliser psychologiquement le passage de l’être d’un état, réputé inférieur, à un état supérieur. Un cérémonial initiatique accompagne l’admission des individus d’un groupe à un autre. Les ethnologues s’entendent pour dire qu’il comprend des rites de séparation, de marge et d’agrégation. Les premiers arrachent le futur initié à son monde pour l’introduire dans le nouvel univers ; les rites de marge, de durées variables, comprennent tout un ensemble de brimades ; enfin, les rites d’agrégation visent à la resocialisation de l’individu  et à la réintégration du nouvel être dans la société avec son statut définitif.

Ces composantes essentielles du rite d’initiation sont présentes dans le baptême universitaire :

  • pour l’étudiant, les rites de séparation sont loin d’être symboliques : attitude volontairement irrespectueuse ou moqueuse des anciens ; utilisation du terme générique « bleu », position déférente du « gueule en terre » sont des marques évidentes de la volonté d’arracher le bleu à son ancien milieu pour le projeter dans un nouveau monde qu’il doit découvrir. Par le passé, le bleu était affublé d’un surnom bien peu sympathique.

 

  • les rites de marge sont les plus nombreux et les plus visibles et les plus critiqués par le profane. Les épreuves imposées au bleu sont diverses et multiples.  Elles connaissent une évolution parallèle à celle des mœurs et mentalités ; c’est une période d’« initiation » qui fait passer le bleu de l’autorité parentale à l’autorité des baptisés.

 

  • A côté de ces épreuves, il y a une resocialisation du bleu dont le caractère d’instruction (chants, histoire du folklore, etc.), de transmission des connaissances (coutumes) et d’éducation morale (contrôle de soi, fraternité entre les candidats qui vivent ensemble les mêmes épreuves) est indéniable.

Le nouvel étudiant est réintégré dans la société « un peu moins beau physiquement, un peu plus beau moralement ». Les rites d’agrégation, certes moins perceptibles hors du monde estudiantin, sont les plus importants aux yeux des baptiseurs.  Ils ont pour but d’assurer la conservation des coutumes ancestrales et de véhiculer les traditions folkloriques générales et propres au groupe.

 

In fine, l’agréation aboutit à l’octroi du diplôme de baptême et au droit de porter une penne, l’ex-bleu participe alors, à l’égal des anciens, à la guindaille et au folklore.

 

L’évolution des épreuves imposées aux néophytes comme rites de marge atteste que le folklore estudiantin ne vit pas indépendamment de la société, mais change avec elle et les individus qui la composent. La  relation d’antériorité entre le tout symbolique baptême de la casquette que l’on remplit de bière à la fin du 19e siècle, et le bain de sang qui termine la cérémonie initiatique ces dernières années, est évidente. Le rite actuel s’est formé au cours des décennies par une addition successive d’épreuves et l’abandon d’autres.

Un autre élément essentiel est le fait que le folklore initiatique estudiantin se vit dans sa ville et se forge donc une identité particulière.

 

Une fois arraché à son milieu, l’étudiant est instruit, initié aux « mystères » de sa nouvelle société. Les leçons de chants et autres rallye-cafés durant lesquels le bleu se familiarise avec les pratiques courantes de ses aînés tiennent d’une volonté de resocialisation et d’intégration indéniable.  Il n’en était pas différemment au 19e siècle.

 

Aujourd’hui comme hier, n’en déplaise à certains qui pêchent par méconnaissance, le baptême universitaire est un rite d’initiation.

 

Michel Péters

Historien de formation

Président d’Honneur de l’Association Générale des Etudiants Liégeois.

 

Posted in Belgique | Leave a comment

28.11.2013 – PARIS MATCH n638 Bizutage et Bapteme étudiants

Page supprimée.

 

Posted in Belgique | Leave a comment

Adresses des Ordres de Belgique

Pour info.

Tous commentaires, suggestions, abrogations, ajouts sont les bienvenus !

Academici Sancti Michaëlis Ordo (ASMO) senior-AT-asmo.be; cancellarius-AT-asmo.be
Academicus Martin Quinti Ordo (AMQO) ordredemartinv-AT-hotmail.com
Academicus Neo Lovaniensis Ordo (ANLO) chancellerieanlo-AT-gmail.com; anlo.mm-AT-gmail.com
Academicus Sanctae Barbae Ordo (ASBO) magister-AT-asbo.com
APMO apmo.chancellerie-AT-gmail.com
Cercle de l’Emeraude directoire.emeraude-AT-gmail.com
Cercle des Ours Andennais coa-AT-andenne.be
Cerebri Hilares Opifices (CHO) chancelleriecho-AT-gmail.com
Cervesie Confratria mail-AT-alainrenault.net
Codor Ordo codor_ordo-AT-hotmail.com
Confrérie des Dignitaires de l’Ordre de la Puce (CDOP) pitbull.cei-AT-skynet.be
Confrérie des Dignitaires de l’Ordre de Saint Aubain (CDOSA) gm-AT-cdosa.be; chanceliercdosa-AT-gmail.com
Corporatio Brabantia Bruxelliensis (CBB) seniorcbb-AT-gmail.com; chancelliercbb-AT-gmail.com
Corporatio Bruxellensis corporatio.bruxellensis.cb-AT-gmail.com
Corporatio Mali Filiae mali.filiae-AT-gmail.com; inspecteurgadget-AT-hotmail.com
Famosa Absurdarum Mulierum Academia (FAMA) chancelleriefama-AT-gmail.com
Folklore Academie folklore.academie-AT-gmail.com
Fraternitas Maccabeus Ordo – Mons en Hainaut Maitre_defunctus-AT-hotmail.com
Gé Gantoise gecatholica-AT-gmail.com
Générale Académique Mouscronoise (GAM) comite.gam-AT-gmail.com
Gilde VUB degildevub-AT-gmail.com
Grand Barour fabian.duchesne-AT-swing.be
Guilde Polytechnique senior-AT-guildepolytech.org
Koninklijke Mechelse Katholieke Studentenkring (KMKS)
Lovaniensis Scientificus Ordo (LSO) chef-AT-lso.be; chancellerielso-AT-skynet.be
Neo Lovaniensis Phileasque Iuridicus Corporatio (Phileas) chancellerie-AT-phileas.org
O.S.H.S.P. chancelier.oshsp-AT-gmail.com
Orde de la Fine Fleur nicolasruzette-AT-hotmail.com
Orde van de Bedelzak bedelzak-AT-gmail.com
Ordo Grandis Seminarii (OGS) ordredugrandseminaire-AT-gmail.com; julien.biver-AT-gmail.com
Ordre Académique de la Charrue (OAC) charrue88-AT-gmail.com
Ordre Beau Manesque du Roy Manu (OBM) obm-AT-advalvas.be
Ordre Binchois de l’Apertintaille (OBA) oba-AT-binche.com; apertintaille-AT-gmail.com
Ordre Catholique de Saint François (CSFO) chancellerie-AT-csfo.be
Ordre de Christine de Lalaing ordre.christine.de.lalaing-AT-gmail.com
Ordre de la Calotte Montoise (OCM) scriba-AT-calottemontoise.be
Ordre de la Calotte Vétérinaire n.aurelie.ocvt-AT-gmail.com
Ordre de la Petite Culotte (OPC) ordrepetiteculotte-AT-gmail.com
Ordre de la Questure Raymaldienne raymaldie-AT-gmail.com; codor_ordo-AT-hotmail.com
Ordre de la Salamandre (KMKS)
Ordre de St Bibiane (OSB) ordresaintebibiane-AT-gmail.com
Ordre de St Eloy ordredesainteloy-AT-gmail.com; pt-AT-comeos.be
Ordre de St Georges ordredesaintgeorges-AT-mons.be
Ordre de St Jérôme (SHO) sancti.h.ordo-AT-gmail.com
Ordre de Vulcain xavierghislain-AT-gmail.com
Ordre des Bambocheurs l_poels-AT-compaqnet.be
Ordre des Compagnons Purs de la Gueule de Bois gaetanclaeys-AT-hotmail.com
Ordre des Damoiselles de la Citadelle (ODC) lnsouris-AT-hotmail.com; damoiselles-AT-hotmail.com
Ordre des Disciples de St Luc (ODSL) sanctilucii-AT-gmail.com; flament.julien-AT-gmail.com
Ordre des Frères de Galien (OFG) freresdegalien-AT-gmail.com
Ordre des Vieux Cons (OVC) bureau-AT-ordredesvieuxcons.be
Ordre du Bonzaï ordredubonzai-AT-gmail.com
Ordre du Centaure chanceliercentaure-AT-gmail.com
Ordre du Chapeau Rouge filou.obaise-AT-gmail.com)
Ordre du Glossaire info.glossaire-AT-gmail.com; ifior-AT-hotmail.com
Ordre du Menestrel laurent-AT-sinople.be
Ordre du Petase petasi.ordo-AT-gmail.com; vpepetase-AT-gmail.com
Ordre du Stylo ordredustylo-AT-gmail.com
Ordre du Torè grandmaitre@ordredutore.be
Ordre du Volant Pervers maitremichelleroy-AT-hotmail.com
Ordre guindaillesque et moulistique de Moebius admin-AT-moebius.be
Ordre Héraldique du Thyrse galaslaurent-AT-hotmail.com
Ordre Hermes (OH) h_sorgeloos-AT-hotmail.com
Ordre Libre Gargantuesque (OLG) Didier.Sartiaux-AT-hm.com
Ordre Polydipsique des Tants Piliers du Malt (OPTPM) serge_lefebvre-AT-hotmail.com
Ordre Rabelaisien de Belgique (ORB) chancellerie_orb-AT-yahoo.fr
Ordre Souverain de la Calotte (OSC) calotte-AT-gmail.com
Ordre Studentissime, Vénérable et très Magnifique de François Villon de Montcorbier (OFV) collesgevillon-AT-gmail.com
Ordre Théodore Verhaegen otv.ulb-AT-gmail.com
Sancti Ludovici Monacorum Perversorum Ordo (SLMPO) pere.prieur.slmpo-AT-gmail.com
Vla-Vla secretairevlavla-AT-gmail.com
Posted in Organigramme | Leave a comment

Orde van de Bedelzak

Posted in Belgique, Bruxelles | Tagged , , , , , | Leave a comment

Les Demoiselles de Lys – Fin du Canular

 Le Canular aux Géistes !

Raconté par Christobalt
Tout a commencé un mois de septembre 2012. Web, Doune et moi-même
discutions de guindailles, d‘ordres et puis des gantoises. On se disait
qu‘on ne voyait pas assez de Gèistes aux réunions de l‘OSC et qu‘on
attendait avec impatience leur prochaine activité pour aller draguer leurs si
charmantes camarades. Et puis, on a mélangé le tout, nos esprits se sont
illuminés. Il nous fallait absolument préparer un canular à taille nationale
pour faire venir les Géistes au prochain directoire. Un prétexte qu‘ils ne
pourraient refuser. Des filles calottées à Gand, reconnues par l‘OSC ! Quelle
meilleure façon de faire venir les gantois jusque chez nous !?
Je mets donc dans le coup d‘excellents guindailleurs de tous les sites de
Belgique et d‘ordres différents. Ainsi, la préparation du canular n‘en sera que
meilleure. Nous avons donc, répondant à l‘appel, de Liége : Kovacs, Exégèse,
Callut et Mo. De Louvain-la-Neuve : Christobalt, Gras-Double, Web, Elo,
Magda, Jordane, Doune. Et tout le comité OSC, dont Vloems fera la
communication avec les ordres Bruxellois et Dave avec Saint-Aubain.
De vieux machins sont dans le coup aussi, Jips, Frans, Bacchus, Marko et
Martin.
Pendant plusieurs mois, le canular se refroidit, on perd nos idées. Mais très
vite, à l‘approche du directoire, quelques semaines plus tôt, nous relançons
la machine. On prépare la demande au rang de conseillère, on essaye avec
l‘aide de la FAMA de faire une fausse photo de ces fameuses demoiselles de
Lys. Malheureusement, difficile à mettre en place. Frans trafiquera une
photo d‘ètudiantes bruxelloises, datant de 2004. Calot repeint en blanc, on y
croirait !
Le comitè OSC ètant dans le coup, c‘est avec un naturel qu‘ils envoient
l‘invitation et la demande de ces peut-être futures conseillères. Il ne faut
même pas le temps d‘un afond pour que les tèlèphones se mettent à sonner
aux quatre coins de la Belgique, que les e-mails défilent plus vite que des
spams pour grossir votre zizi. Ca gueule de partout, on cherche un
responsable. Vloems se planque en attendant que ça passe. Il ne peut que
rèvèler au Pètase que c‘est un canular, de peur d‘être assassinè sur place.
De plus, ces demoiselles se sont dites soutenues par le Pètase et l‘ASBO­
Il a fallu garder notre calme et taire ce secret auprès de tous. Difficile de
rèpondre aux questions des gens n‘ètant pas dans le coup. « Mais c‘est qui
ces putes ? » ou des « Est-ce que quelqu‘un les a dèjà vues ? ». Toujours la
même réponse de notre part, aucune idée ! On verra au directoire !
Mais, les gantois et anciens de l‘OSC sont en branle-bas de combat, il faut
empêcher que des imprudents votent positivement. Surtout que les Néolouvanistes
sont capables de voter Pour, ces cons !
Je vous place à la suite, la demande faite par ces fausses-gantoises pour être
reconnues par l‘OSC et nommèes conseilléres.
Descriptif et motivations au sujet de la candidature au rang
de conseillère.
Chers membres de l’OSC, chers directeurs, chers conseillers,
Nous sommes des étudiantes de Gand et d’Anvers et avons créé depuis déjà 2
ans un regroupement de filles calottées, appelé « L’Ordre des demoiselles de
Lys ».
Nous comptons pour le moment 22 membres féminins et un membre masculin
(honorifique).
Le comité est composé de 6 personnes. La présidente, la guerrière (censor), la
plume (scriptor), la sacoche (quaestor), la danseuse (cantor prima) et la maman
(tyrona maior).

Nos trois symboles, retrouvés sur notre blason, sont :
– Le lion Flamand. Nous sommes pour une Belgique unie, mais nous
symbolisons simplement notre région par cet animal.
– La fleur de Lys. C􀂷est à la fois un symbole de pureté qui représente notre
dignité et notre féminité, mais c􀂷est également la fleur royale montrant que
nous sommes royalistes.
– La Calotte. Toutes les demoiselles de Lys sont calottées et représentent
dignement la calotte.
– La déesse Saga. Elle n􀂷est pas représentée sur notre blason, mais est três
présente dans notre folklore. Cette déesse représente le savoir et l􀂷instruction.
Elle détient également une source d􀂷hydromel pour les dieux.
Notre band est de couleur blanc, noir et bleu. Les deux premières couleurs
symbolisent Gand et le bleu la pureté. Nous n􀂷avons pas encore de toge, mais
nous envisageons d􀂷en faire.
Nous entrons notre demande au rang de conseillêre au sein de l􀂷OSC afin de
pouvoir faire fleurir notre folklore et pouvoir nous représenter dans plusieurs
ordres. Nous nous sommes déjà rendues sur les sites de Bruxelles, Liège et
Louvain-la-Neuve pour arborer nos fières calottes féminines.
Bien entendu, nous savons que la Gé Catholica de Gand n􀂷est pas favorable à
la présence de la femme au sein de la calotte et nous espérons par notre
démarche pouvoir avancer d􀂷un grand pas au sein de leur folklore.
Cependant, beaucoup d􀂷ordres mixtes ou exclusivement masculins nous ont
déjà montré leur soutien par le biais de plusieurs de leurs membres, comme le
Pétase ou encore l􀂷ASBO de Louvain-la-Neuve.
Lors du directoire du 12 mars, nous vous présenterons en détail le
déroulement de notre ordre et nous espérons vivement pouvoir faire également
partie du folklore calottin de Belgique.
Nous vous remercions pour votre attention et espérons avoir déjà su vous
séduire.
Au plaisir de vous rencontrer le 12 mars.
Eva V. , alias Adama
Présidente des demoiselles de Lys 2012-2013
Vous imaginez la réaction des Géistes ! Mais qui sont ces filles et
surtout qui est cette fameuse Eva V. !? Junk prend les choses en main. Il
veut parler à ces demoiselles et tout savoir. Nous inventons donc très
rapidement une adresse e-mail et répondons en grande naïveté. Mais les
gantois veulent en savoir plus. Alors, on coupe court à la discussion et on
leur donne rendez-vous au directoire.
Cependant, ce refus de parler et même de se rencontrer en vrai leur met la
puce à l‘oreille. Ils considérent que c‘est un canular et veulent savoir d‘où il
vient !
Voici différents extraits de réactions d’un peu partout en Belgique dans
les heures qui ont suivi la demande :
(Nous garderons l‘anonymat par respect des insultes)
– « Putain si un jour elles portent des calottes à calot blanc, je
les brûle. »
– « WTF????????????? »
– « Pas de meufs calottées a Gand !!!! On a ton vote ? »
– « Ca risque de faire du grabuge à l‘ASBO, on va devoir leur
faire comprendre que prendre nos couleurs de band de un :
Non Habes ! De deux : jamais on a osé les reconnaitre ou les
pousser à quoi que se soit, non mais ! »
– « Qu’est ce que c’est que cette histoire de morues à Gand?! »
– « Haha, pauvres Géistes ! Ca me fait bien marrer pour eux ! »
– « Demoiselles de mon cul, oui ! »
– « J’imagine sans peine le soutien affiché pour tremper son
chicon, mais là on est quand même mis au niveau de l’ASBO
… Que celui ou ceux qui ont été tâté de la flamande se
dénoncent et qu’on les sconse !!! » »
– « Franchement, on ne serait pas contre. Ca peut faire du
bien, des femmes à l‘OSC ! »
– « La pondération par le facteur bonnassitude est bien
évidemment possible »
– « Merci les filles, on a bien ri. Allez, ta cuisine t’attend avec
impatience. »
– « Tout ça avant une revue, comme si on avait rien d‘autre à
foutre ! »
– « C‘est une blague­ De toi ? »
Pour relancer le canular et frôler la véracité, il nous fallait sortir une
photo. Frans s‘en occupe.